Trentenaire VS réalité

By mercredi, mai 31, 2017 3 No tags Permalink 1

Je me suis relancée sur les appli de rencontres, enfin sur T*****. Oui toujours célibataire. Que voulez-vous, c’est ainsi.

Simple d’utilisation, elle me permet de me vautrer confortablement dans mon canapé, de regarder Netflix et de bouger mon pouce. Pas de longue description pseudo-métaphysique, pseudo-humoristique à deux sous. T’es comme en soirée : lui pas mal, lui non… Sans être obligée de lui faire un regard de panthère (que tu n’as plus une fois 3 pintes ou 3 verres ou 3 pastis…).

J’avais boudé ces trucs depuis 1 an, je n’avais pas envie, car tout simplement une fois que ça « match » je ne sais pas quoi leurs dire. Souvent, ils sont lourdos, mal élevés, bêtes, sans charme… Et une chose est sûre, c’est que passé la trentaine, l’individu redevient romantique. Comme un besoin de se « réenchanter » du coup forcément l’appli n’a pas de sens. Mais c’est un autre débat.

Attaquons (enfin) le vif du sujet. Pas de typologies, pas de catégorisation… Juste un constat : les meufs, je suis en décalage et je m’en rends de plus en plus compte.

Vous savez comme quand votre grand-mère de 80 ans vous dit qu’elle est capable de partir en trekking au Maroc ou au Népal. Toi, tu glousses doucement, tu ne veux pas la froisser, mais tu sais que globalement une fois sortie de l’avion, elle n’ira pas bien loin.

Puis, sur les sites bah, tu vis des ascenseurs émotionnels du même acabit.

Blog_célibataire_trentenaire_lyon

Le mec t’aborde, ça tombe bien pour lui, tu es bien lunée, tu réponds. Banalités sur banalités, il finit par te poser la question. The question.

« Alors t’as un petit ? »

Déroulé dans ma tête :
Etape 1 : l’interrogation « un petit ? Un petit quoi ? » , un chat ?
Etape 2 : la compréhension : un gosse ! Et là, tu ris sur ton canapé comme une baleine. J’ai certainement dû dire un « mais qu’il est con ! ». désolée, la spontanéité.

« hahahahahaha ! Bah non ! hahahahhaha ! Pourquoi cette question ??? » Je vous passe les smileys de la blague.

« bah t’as 33 ans ?!?! »
Silence, ça tourne. Ascenseur émotionnel. Focus sur soi-même et ma vie. Focus sur la trentaine, ouais c’est pas déconnant d’avoir des gosses voire parfois d’être divorcée. Merde, j’ai 33 ans.

J’ai donc coupé court à la discussion, fermé cette application de merde.

Je me suis réfugiée dans une discussion avec la meute comme pour expier mes péchés.

M. m’a délicatement dit « tu sais, on finira par sortir de la forêt » j’ai rétorqué que pour moi le célibat était l’Amazonie, et que du coup, j’attendais la déforestation. Ce à quoi E. a répliqué « meuf achète du Napalm ça ira plus vite ! ».

A tantôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !
3 Comments
  • Paula
    mai 31, 2017

    Ma grand-mère a dit dimanche à ma soeur de 32 ans :
    « C’est bien que tu aies encore des copines célibataires pour partir en vacances avec toi… » Bah oui sinon la terre s’arrêterait de tourner !

    • lechatetmoi
      mai 31, 2017

      Hahahahahhahaha ! merci !

  • Double-Six
    juillet 16, 2017

    Yes, c’est ce que je trouve le plus désagréable passé la trentaine : la question du « petit ». Personnellement, le temps que je m’habitue, cette question est plutôt cauchemardesque : je refuse cette réalité. Tous ces gens qui font ou viennent de faire un bébé !?! Mais depuis quand tant de monde en rêve ??? Je croyais que c’était devenu moins courant un peu comme les gens qui se marient. C’est quoi cette épidémie ? Au secours.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *