Trentaine toi-même !

By jeudi, février 11, 2016 4 No tags Permalink 0

C’est chaud la trentaine, ça m’obsède de plus en plus. Des angoisses de la mort, des réflexions profondes sur des soins de la peau « type injection » me hantent, la crème anti-ride est devenue une routine et non plus 1 exception. Les apéros deviennent des chemins de croix. Je suis sortie mardi soir : la GRAVE ERREUR ! Un mercredi foutu, un mercredi gueule de bois/tête dans le cul, couchée à 21H. Je ne bois plus d’alcool fort car je sais que je ne le maitrise plus, un mojito à 21H30 et je suis finie. Une angoisse. Sortir demande un plan stratégique bien établi avec des variables nécessaires : est ce que le lendemain j’ai beaucoup de boulot ? est ce que c’est loin de chez moi ? Dans combien de jour c’est le we ? Y’aura qui ? est ce qu’on pourra manger sur place ? On a réservé ?

Je me bloque le dos ?! Mais une douleur terrible, à plus pouvoir me saper, me baisser, marcher ou m’assoir. On a donc fait Ikea avec le bipède pour s’acheter un lit de ministre. Il fallait me voir à me déplacer comme une femme enceinte tellement j’avais mal au dos, impossible de porter les cartons, j’ai même chialé de douleur dans la voiture. Bref, On s’est délesté 700 € pour un lit ! Y’a 10 ans j’aurais claqué cela dans un voyage avec mon sac à dos, à l’arrache « bah les couilles je peux dormir à même le sol« .

Maintenant non, on est douillet ! On dort plus à l’arrache les uns chez les autres, on sait qu’on aura toujours la copine enceinte, la copine qui boit pas qui nous ramènera la tête à l’envers à 1H du matin dans notre king size, matelas semi-dure, ultra confort.

blog_trentenaire_lyon

Je ne sais plus faire de grasse-mat’, samedi 8H30 debout, dimanche 8H30 debout. Comme mes grands-parents toujours réveillés aux aurores. On se donne des rdv pour découvrir les bébés des uns et des autres, pour parler d’accouchement et de conseils d’éducation. Les hommes parlent de sport et de bières ( apparemment ça c’est à vie chez les mecs), puis d’achat de maison, de belles montres… des trucs chiant comme la mort. J’ai ouvert une assurance retraite : #shameonme.
J’ai retrouvé mes copines « les mauvaises » à savoir les grosses noctambules sans limite : on est toute en couple, elles veulent des bébés (L. a précisé que si on faisait ça elle nous parlait plus jamais #joie), des maisons « hors de la ville », on a des CDI a responsabilité,  on est pas sorti, on est rentré à minuit… CQFDEt pour finir, une gamine de 15 ans me croise dans la rue et me balance « wesh elle est belle ton écharpe« , étant dans la lune j’ai pas compris que c’était pour moi et ça charmante copine a répondu « mais arrête elle est vieille »… J’avais une espèce de haine ! Puis, je suis montée chez mon kiné pour essayer de me décoincer le dos.Il m’a aidé à monter sur la table…Je suis sur la pente déclinante. C’est définitif.A tantôt.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !
4 Comments
  • Laure
    février 11, 2016

    Ah oui, c’est la pente que j’ai prise il y a 13 ans ! 43 au compteur et je lis votre billet. J’adore ! Attendez pour le lifting, à 40 vous serez à court d’imagination autrement. Pour les bébés, l’avantage de les avoir à 30 ans , c’est qu’à 45 on peut refaire la bringue ! Calculez et vous ne regretterez pas vos envies de vieilles, c’est pour mieux rajeunir.

  • La Fossette
    février 15, 2016

    ahaha tu m’as bien fait rire ! Je me retrouve à 100% dans ton post… La trentaine ça craint, je prends 34 dans 2 semaines, et merde, bientôt 35 et pis 40… moi aussi je me coince le dos, les lendemains de cuite sont des journées interminables de souffrance où j’attends juste qu’on soit le soir et que je puisse enfin me recoucher. Dur :D. Ca va pas s’arranger avec le temps hein ?

  • kimyzouk
    février 16, 2016

    peut être devriez vous faire un enfant avant de mourir d’ennui votre chat sur les genoux… ;)

  • Escarpins et Marmelade
    avril 5, 2016

    Et tu verras quand t’auras des gosses! (pas taper) <3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *