Le reste du monde attendra lundi.

By samedi, mai 21, 2016 9 No tags Permalink 1

Ce soir j’aurai du fêter mon anniversaire avec des potes. Mon anniversaire dans un magnifique appartement que j’adore. Ce soir je ne fêterai pas mes 32 ans car la séparation vient d’être consommée.

L’annonce est arrivée un vendredi matin il y a plus de 2 semaines, sans bruit, sans éclat de voix. Au final la rupture est à l’image de notre couple sans magie, sans drame. Platonique. Mais elle est indigeste car elle représente bien à quel point je me suis trompée. A quel point j’ai enfoncé bien profond mes besoins dans un couple. Du coup je rumine, je repense à toutes nos embrouilles, à tous les comportements inacceptables que je ne supportais plus et je me dis « meuf tu t’es tellement pas respecté, t’as tellement fermé ta gueule, t’as tellement demandé pardon pour quoi ? de la merde ! « . Putain mais toutes ces crises pour en arriver là.

Je me suis donc menti pendant 2 ans. Le vrai mensonge et c’est là où la souffrance arrive. Je me suis oubliée et je me déteste. Oui je me déteste car je sais qu’au fond je suis quelqu’un qui aime être à deux pas par peur de la solitude mais pour l’épanouissement personnel, intellectuel parce qu’être deux te permet de voir les choses en plus grand, plus loin… Au final, on a jamais regardé la même direction. Une vie trop monochrome qui me rongeait jour après jour… Je rêve de voyages, de découvertes, de plaisir instantanée… Putain mais qu’on me surprenne ! Moi la taureau trop molle se laissant vivre.

Cette semaine, on m’a amené au théâtre, une sortie classique. Mais j’avais envie de dire que ce que j’étais juste génial ! La ravie de la crèche qui découvre le monde. 32 ans et émerveillée car on lui propose de faire un truc.  Pendant 2 h de spectacle j’ai ruminé à me demander « pourquoi j’étais restée ». Je m’en veux.

Alors comme ma Meute me le dit « y’ en aura d’autres », enfin on l’espère que ma vie sentimentale ne s’arrête pas là, mais elle sera à jamais bousillée, je pense que moi l’éternelle optimiste sur la relation aux hommes je ne les croirais plus. N’y voyais pas de célibataire aigrie, je le suis pas, j’ai retrouvé ma liberté chérie. Elle ne me décevra pas.

Vous l’aurez compris le blog reprend sa route. Il redevient mon compagnon pour vous raconter des tribulations quotidiennes. J’essayerai de moins massacrer les supers connards car j’espère que l’âge me fera moins tomber dans le panneau. #fingercross.

blog célibataire lyon

 

Bref, ce vendredi matin quand l’annonce est tombée, j’étais affolée de devoir le dire aux gens, de devoir leur dire qu’il n’y aurait pas de fête et de supporter leur empathie débordante et la pitié … etc comment faire on sépare les torchons et les serviettes et les amis aussi ?

E. m’a simplement dit : le reste du monde attendra lundi.

 

A tantôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !
9 Comments
  • Miuu
    mai 21, 2016

    <3

  • Pauline Moi Non Plus
    mai 22, 2016

    Merci pour ta sincérité et ta vision du monde… de toute mes expériences je n’ai pas constaté le fait qu’on voit plus grand et plus loin à deux. Moi le monde je le vois ainsi depuis que j’ai accepté de vivre seule et bien avec moi-même ;) !

    Tu peux compter sur mon soutien.

    J’ai 33 ans et je bouffe enfin la vie comme j’en rêvais sans personne pour m’en empêcher ou à assumer tel un boulet ;) !!

    A bientôt,

    Pauline
    http://lesselfiesdepauline.blogspot.fr

    • lechatetmoi
      juillet 29, 2016

      Merci pour ce joli commentaire

  • Julia
    mai 23, 2016

    Encore une étape de la vie, aussi pénible qu’elle soit parfois.
    Je te passe les phrases bateau, hein.

    Hâte de te lire, vraiment.

  • carole
    mai 25, 2016

    J’espère qu’il ne te lit pas, parce que c’est assez violent…
    Mais sinon, je te rejoins sur énormément de points, cela fait deux ans que j’étais avec mon copain, je ne compte même plus les engueulades, les pseudo-ruptures, on savait qu’il y avait qq chose qui clochait, et pourtant je ne suis jamais partie, et dieu sait que j’aurais du! Quel temps gaché par peur de la solitude je pense, mais aussi parce que j’aimais être à deux, partager, mais au final, je me suis bien bernée, et je compte bien retrouver ma liberté aussi.
    Qu’est ce que je me dis que je ne me suis pas respectée aussi… je sais pas ce qui m’a pris, 2 ans! Et le pire c’est que dès le début, j’aurais du partir en courant, mais j’avais jamais eu de relation longue, je me disais qu’il fallait bien que je fasses des concessions (c’est tellement laid ce que j’écris) et j’ai senti qu’il serait coco. Tu parles, il l’a été bien sur, mais je me suis cachée la vérité toute seule, c’est que j’ai jamais eu le courage de partir bien que je l’ai souvent menacé. On a essayé moult fois d’accorder nos diapasons, mais je crois qu’on était juste pas compatibles.
    2 ans pour l’écrire en une phrase, ca me blaaaze^^ (surtout quand des copines me disaient que je l’avais déjà dit ça au tout début…)
    Bref, j’ai envie de profiter de ma liberté retrouvée également, et du coup, je voulais savoir si un apéro ça pourrait te dire? Je sais pas si ça se fait, mais merde quoi!^^

  • Cathy
    mai 28, 2016

    Ohhh meuf désolée! Après je ne te connais que via ce bloc mais j’avoue qu’entre la période célibat délurée et la vie de couple c’est comme si tu t’étais éteinte. Tu mérites mieux qu’un type qui te lâche juste avant ton anniversaire. Ça va bien se passer… La bise

  • marie
    juin 6, 2016

    Jusqu’au jour où…….
    C’est vraiment ce que je te souhaite.
    Bises

    • lechatetmoi
      juillet 29, 2016

      ça finira par arriver …

  • Céline
    septembre 15, 2016

    J’aurai pu écrire une partie de cet article avec le recul que j’ai maintenant. Les regrets en moins.
    9 ans avec le même bonhomme, un enfant au bout, et une vie qui ne me convenait pas. Au final, au début on regrette, on se dit qu’on aurait quand même pu s’en rendre compte avant ? Mais non. On a parfois besoin de temps ! Ce temps est nécessaire pour se rendre compte de notre situation. Cette expérience que tu as partagée avec lui, même si elle représente deux ans de ta vie, t’as fait prendre conscience de ce que tu ne voulais pas. Et c’est ça le plus important ! j’adore cette phrase bateau : les expériences font de nous ce que nous sommes. Du haut de tes 32 balais, tu peux maintenant prendre le recul et profiter de ton présent, et préparer tes projets futurs ! Ne regrette rien, toute expérience est nécessaire à ton chemin de vie. Alors kiffe ta race et no regrets ! <3

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *