Meuf 1, Mec 0

By jeudi, septembre 24, 2015 2 No tags Permalink 1

Je ne suis pas féministe et depuis le début du blog je le répète ! C’est pourquoi j’estime clairement qu’il y a des différences entre les hommes et les femmes, de toutes petites choses infimes qui nous démontrent constamment qu’il y a cette différence.

1/ Les petites humiliation du quotidien

Ecarter les cuisses devant sa gyneco et se faire triturer… sans rire aucun homme ne pourrait subir cela tous les 6 mois. Puis j’ai cette phrase d’une pote maman : « Pendant ma grosse, j’ai tellement montré ma chatte à tout le monde que je peux te garantir que j’ai perdu ma pudeur au moment de perdre les eaux ! ». Acheter des tampons, des lingettes intimes, des ovules, le mal au ventre, les migraines … bref tout ce qui est lié directement à votre entrejambe… et le pire c’est quand vous tombez sur une personne indélicate « dis Janine tu peux donner le prix des tampons full max stp ! »… derrière vous une file de 10 personnes, 8 hommes, 2 ménopausées…

2/ Nous ne sommes pas Dory et on a de la rancœur

Vous savez Dory ? La copine de Némo ? Celle qui n’a pas de mémoire ! Les filles, on a une mémoire de pachyderme. On est capable de passer un repas entier sur des anecdotes (toutes pourries) d’il y a 5 ans. Capable de maudire une c********, une fille, pendant des années et décortiquer ses moindres faits et geste de la période où on la fréquenté encore… Sans parler des choses qu’on rumine… un troupeau de vaches !

3/ Les endroits confinés on adore !

S’enfermer dans les chiottes pour faire des ragots, s’enfermer dans une cabine pour ragoter, s’enfermer dans une salle de bain pour pinailler… Bref, plus c’est petit et plus on s’engouffre pour se raconter des choses improbables tel que « tu te rend compte qu’elle a osé me dire ça ! ».

blog_lyon_Lifestyle_humeur

4/ On se prend pour Monk

D’un petit détail insignifiant on peut en faire une aventure (mentale) sans limite. Un simple « Bonjour » peut déclencher une guerre froide car le ton ne sera pas celui qu’on attendait. Un texto mal tourné deviendra signe de rupture, un pot de confiture ouvert sera déclaration d’une bataille… un retard signe de tromperie … Bref, on est des psychopathes du détail.

5/ On parle Verlan et on fait le grand 8.

Alors pas le verlan qu’on connaît, c’est le verlan des mots tordus : un « ca va », « t’as raison », « oui »… ne veulent absolument pas dire ça ! Il faut toujours lire entre les lignes … bah oui, nous sommes mystérieuses ! Au delà d’utiliser les mots à « l’envers », on a aussi la grande capacité à changer d’humeur en un claquement de doigt ! et ça c’est la classe ! Au moins en 1 journée on a des grandes joies et de grandes peines ! C’est F-O-R-M-I-D-A-B-L-E !

6/ On est des Leeloo Dallas

… MultiTACHE! Alors là c’est certainement la seule chose que je concède au pro #girlpower, on est capable de mener de front 10 000 milles trucs : matin rangement appart, faire tourner une machine, se faire un brushing, 40 minutes de métro et on enclenche une journée de taff, on jongle entre nos obligations + les coups fils EDF, mutuel, recherche appart…. on rentre le soir, on enchaine 1 running, préparation d’un diner, préparation du repas du lendemain, étendre le linge… Et si on a des mômes alors là ! Le pompon sur la Garonne… Le plus triste ? Les hommes ne s’en rendent même pas compte et nous affligent des phrases d’une petitesse « mais je travaille chérie ! J’ai pas le temps ! »… Mouais.

Bref,rien à dire on est supérieure et on y peut rien !

A tantôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !
2 Comments
  • Sophie de Green Tea
    septembre 24, 2015

    Je suis toujours super étonnée des femmes qui disent « je ne suis pas féministe ! » comme si c’était quelque chose de super négatif d’être féministe… alors que bon, il faut quand même se rappeler qu’en France les femmes ne votent que depuis une petite soixante dizaine d’années. Le féminisme nous a quand même emmenées là où nous sommes aujourd’hui.

    Et puis personne n’a dit que les hommes et les femmes étaient (ou devraient être) strictement identiques. Il est bien certain que les hommes n’ont pas leurs règles et n’ont pas à écarter les cuisses devant leur gynéco tous les 6 mois… et personnellement j’ai envie de dire, tant mieux pour eux ;) Pour autant, je ne vois pas trop en quoi ça devrait justifier que je gagne moins qu’un homme à compétence égale.

    Réclamer l’égalité, ce n’est pas se battre contre les hommes. Et ce n’est pas un combat dont on devrait avoir honte.

    • M5non
      septembre 25, 2015

      Cet article est humoristique et sarcastique !!
      Par le biais d’exemples choisis, qui sont le reflet d’un recul de l’auteur sur sa vie de femme, l’article met en évidence nos moments de solitudes (gynéco), nos moments de burn out, d’amitié, de plaisirs, de dingueries…. à nous les femmes et rien qu’à nous !!
      Il n’y est pas question de féminisme, ni de lutte homme / femme
      Mais simplement, un constat que nous ne fonctionnons pas de la même manière, que nous n’affrontons pas les mêmes choses, et que nous sommes une peu fofolles !! :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *