Lettre à ma fille.

By jeudi, décembre 17, 2015 7 No tags Permalink 1

Il faut te méfier de l’amour, te jouer de l’amour, t’éprendre de l’amour.

L’amour est la chose la plus belle que je connaisse mais certainement la plus difficile ! Plus difficile que de faire des études, bosser ou élever des gosses. L’amour est plus dévastateur qu’un deuil.

Par nature ma chérie nous ne sommes pas fait pour vivre à deux. L’être humain est un être égoïste qui s’auto-persuade que la meute est sa raison d’exister. Au delà de ça, nous les filles nous sommes bien différentes des hommes. Tu n’as pas besoin de te goinfrer d’ouvrages tous plus ou moins célèbres pour le comprendre, tu n’auras qu’à contempler la vie, ta vie pour le déceler et te rendre compte de cette difficulté de communiquer. Même si tu n’as jamais eu ce frisson d’être une princesse, que l’indépendance t’anime, tu auras toujours ce désir d’être chouchoutée et consolée, de te comporter parfois comme une mère étouffante ou de jouer la gamine timide… Mais je t’accorde une chose, conserve ton indépendance d’esprit et de cœur pour ne pas finir en miette.

Ma chérie, je ne crois pas en l’amour unique ne serait ce parce que par nature nous aimons beaucoup de choses : des amours d’amitié, de mère, de frère, de sœur etc … Le cœur est extensible à l’infini, d’une matière inconnu et unique. Prends en soin car il aura des bleus et des fêlures parfois difficiles à soigner. Toutefois, profite de chaque amour car il est possible de rencontrer l’unique, celui qui te tiendra la main sur le bord du chemin ou soignera tes genoux écorchés. Celui qui par un regard te soutiendra, celui qui aura toujours les bras chauds et ouverts pour toi. Je l’ai souvent répété mais n’y a aucune règle en amour aucune histoire devenant la bible de ce qui est et doit être fait, les histoires d’amour ce ne sont que des exceptions.

blog_lyon_humeur_lifestyle

Tu rencontreras de nombreux amours. Des très grands, des très forts, des très courts mais à jamais marquants. Tu passeras par tous les stades car l’amour a cette capacité d’être le Pantone des humeurs : la joie, le malheur, la colère, la haine, le bonheur, le partage, les rires… Tu discuteras des heures de ces sensations pour les comprendre. Mais l’amour ne se comprend pas, il se vit, il se déguste, il se diffuse en toi.

 Alors, tu n’es pas encore là, ni même en court de confection,

mais si un jour  j’en avais une, voilà ce que je lui transmettrai : une insouciance folle et le goût de l’aventure pour trouver son chemin.

 A tantôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !
7 Comments
  • Pauline Moi Non Plus
    décembre 18, 2015

    Comme ton texte est beau et résonne fort en moi !

    Je vis actuellement une période d’auto-protection de l’amour !

    Je me retrouve enfin avec moi-même, et je découvre une juste stabilité à être seule…
    Seulement cela arrive à l’âge où tout le monde autour de moi fonde une famille (30 ans passé), alors que cela faisait bien 12 ans que je me plongeais à corps perdu dans des histoires de couple à chercher l’amour, le vrai ! je l’ai entrevue deux fois et puis… patatra, basta !!

    Tous se sont recasés pour faire une famille et moi aujourd’hui, je me sens mieux, je me sens libre… en espérant rester en paix jusqu’à la fin de ma vie tout en trouvant celui qui s’accommodera de ma vie ainsi ;) !

    Si tu as besoin qu’on en parle, n’hésite pas :) !

    Pauline

  • lequotidiendunefille
    décembre 19, 2015

    Un magnifique texte.. Il m’a beaucoup émue ♥

  • Aglaé
    décembre 24, 2015

    Wow ! C’est magnifique ce texte et cette idée décrire à sa future fille. Bravo !

  • CHOUQUETTES & MASCARA
    décembre 25, 2015

    C’est vraiment sublime. Plein de sens et d’émotion ♡.

  • Milune
    janvier 22, 2016

    Très beau texte et tellement vrai …

  • Escarpins et Marmelade
    janvier 24, 2016

    Sniff sniff…

  • Jone
    mars 27, 2016

    Superbe article, remplie de belles choses qu’il est important d’entendre… Merci pour ce bon moment !
    Love, Jone

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *