Griezmann Fever.

J’aime le foot. La meute aussi.

Alors on n’a pas une analyse approfondie, nous ne sommes pas des techniciennes (sauf S. qui je dois le reconnaître est une experte). Nous on aime le foot depuis 98 car ça a vraiment marqué notre adolescence. On avoue sans mal que lors de nos réunions footballistique, risque de fuser des termes comme « beau cul », « Oooh il a des cuisses de malade », « non mais tema le BG », « lui je le ken », « bébé chat tellement canon »…Oui, vous vous rendez bien compte que notre attention dépasse les performances sportives, nous avons un regard holistique de la chose, ok une approche carrément macro !

Puis, il y a l’entrée sur le terrain des chouchous.

Griezmann nous dépossédant de toute dignité, élégance et éducation. A chaque match, mon téléphone devient le mur non pas des lamentations mais des excitations en tout genre !

Mais pourquoi on l’aime d’amour celui-là ?

#1 La belle éducation

Il fait mec de bonne famille et premier de la classe. Forcément avec mes copines ça nous plait un peu plus que Karim à Dubaï avec sa casquette diamantée. On préfère le petit pull sur les épaules au pays basque au style TV réalité des aventures à Cancun.

#2 La mode, la mode, la mode

On a beaucoup aimé le maillot passé, vous savez celui qui a un petit style polo Lacoste, car il le fermait jusqu’en haut. Ça hipsterisait un peu le tout, on s’éloignait du style LOU LOU et Boutin du reste du groupe des 22. Clairement, il n’est pas vulgaire.

#3 L’enthousiasme

Oui, jamais chafouin, c’est l’homme heureux. Il sourit, il est content, il se trémousse avec bonheur sur le terrain. C’est un chien fou.

 #4 The girl Next Door

Il n’est pas avec une fille bling bling. Il a choisi notre bonne copine, une fille lambda pour former un joli couple. Bref, c’est the girl next door qui nous laisse l’espoir qu’en cas de divorce on sera peut-être l’élue #fingercross. Bref, elle fait du bien à notre égo.

blog-celibataire-lyon

 #5 La paternité

Il est père. Bon grosse déception pour nous. Cela étant dit, les hommes avec des enfants nous rassurent et nous les regardons avec tendresse. Il dédie ses buts à sa gamine… Je fonds.

 #6 L’harmonie

Il met tout le monde d’accord : les gays, les ados, les ménagères, les footeux… Il est un traité de paix le type. On a toute envie de ramener dans le groupe le mec qui fait l’unanimité auprès de nos copines, c’est une fierté personnelle ! Il serait donc parfait.

 #5 L’expérience danoise

S. ayant croisé des supporters danois (ok on ne sait pas son degré d’alcoolémie à ce moment-là), nous avons appris que Griezmann signifiait « homme cochon » en islandais. Alors sans savoir si la source était véritablement fiable, nous avons exulté et accordé des prouesses sexuelles à ce cher Antoine. Le fantasme n’a jamais tué personne.

#6 L’humour

Vous vous doutez bien que psychopathes que nous sommes on le follow, on le tweet et on like ses photos… (enfin celle du community manager). Ses comptes sont bourrés d’instants de vie où il fait le pitre. Il est drôle, et les mecs drôles on valide.

 #7 L’homme parfait ?

Il est ce qu’on attend de notre mec : humble et fort. Il marque des coups francs, il est toujours disponible et possède une bonne lecture du jeu. Oui, l’homme parfait doit être capable de nous comprendre en un regard, doit toujours nous secourir et aller droit au but quand il le faut.

La conclusion : c’est notre Beckham français. On en est sacrément fière !

Je prie de tout mon être  pour que d’une part il soit encore plus beau en vieillissant et que d’autre part qu’il fasse une pub pour des slips !

Il peut glisser sur le ventre comme une loutre tant qu’il veut, rien ne sera jamais de trop avec lui. On l’aime tellement qu’on a presque envie de danser sur Footloose quand il rentre sur le terrain.

#griezmannfever

A tantôt.

 

Rendez-vous sur Hellocoton !

No Comments Yet.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *