Futilité féminine.

By mardi, septembre 13, 2016 8 No tags Permalink 0

Lire des magazines est une véritable passion chez moi. Je pense que ça remonte à mon enfance car mon père en rapportait toujours et de tous les styles. Avec l’ère du digital, en plus de les avoir dans mon salon, je peux les lire depuis mon bureau.

En trainant sur le fil d’actu de ma page Facebook, j’ai commencé à prendre du recul et à me rendre compte ce que l’on nous servait comme divertissement féminin. Affligeant. N’oublions pas de mentionner le choix des photos aborant fièrement tous les clichés féminins actuels : minceur mais de jolies formes, « sapé comme jamais »…

Bien entendue, ces articles ne sont que du contenu aidant au référencement de ces gros sites, mais tout de même ?!  La Femme moderne est-elle vraiment aussi futile que ça ?

Décryptage.

blog-lifestyle-lyon

 

Donc selon cette magnifique capture d’écran (navrée, je ne suis pas graphiste), vous constatez avec facilité que la femme 2.0 a des questionnements avec une zone géographique clairement identifiée : du ventre au sexe. Nous sommes intéressées par la confection d’un « booty » de dingue pour twerker en toute liberté,  avoir un vagin de compétition, réaliser un achat compulsif , vu qu’on ne sirote pas assez d’alcool on nous propose de compenser avec des desserts (+ de 1000 commentaires tout de même) et pour finir on nous renvoie en pleine gueule notre célibat en nous disant que finalement c’est pas aussi tragique que ça. La femme 2.0 est donc célibataire MAIS possède un vagin en forme dansant le twerk et se nourrissant de mojito. C’est pas banal.

blog-lyon-lifestyle

Alors après vous pouvez tomber sur un autre prototype : la femme 2.0 un petit peu plus intellectuelle moins autocentrée sur son booty. Néanmoins, elle a quand même des complexes alors on lui propose des sports à la con mais « in », courir sur un tapis dans l’eau ?! ça ne choque personne ?  Si elle est célibataire, on lui laisse miroiter une grande histoire d’amour avec des applications concrètes. Cette working girl apprendra à se nourrir dans son habitat et surtout à garder son air hautain à la rentrée pour snober la secrétaire, vieille fille, du 2ème. Pour la divertir ? on lui propose de découvrir Miss America, alors qu’on ne sait même plus qui est Miss France tellement il y a d’élections. A son grand désespoir cette jeune femme apprend la mort du hipster, comment va t’elle nommer son stagiaire ? Ah bah là ! il n’ y a personne pour lui répondre.

 

blog-lyon-lifestyle

 

Un petit peu plus geek, bobo et libérée, cette femme 2.0 va comprendre le phénomène de chasseuse à travers l’industrie du luxe et de ses névroses marketing. Elle voit son corps différent, sûrement qu’elle est moins obsédée du booty, alors on la conforte sur son alimentation. Toujours célibataire, on lui propose d’enfoncer le couteau dans la plaie pour lui donner une explication hautement scientifique de la déchéance de sa situation sociale pour conclure par un « tu peux te brosser Martine ». Mais qu’elle ne soit pas blessée, elle est dans la normalité car elle peut continuer à sexter : au final c’est une forme de poésie moderne. Cette femme est donc une artiste détacher de son enveloppe corporelle. Merveilleux.

 

A tantôt.

Rendez-vous sur Hellocoton !
8 Comments
  • calimi
    septembre 14, 2016

    cet article est excellent, il m’a bien fait rire. Tu oublies juste l’éternelle quête du bonheur dont on nous rabâche que c’est le St Grâal à atteindre. Pour y parvenir? Rien de plus simple que d’acheter un bouquin en tête de gondole à la fnac. Il y a le choix! Pourtant je croyais que le bonheur ne s’achetait pas moi… ;-)

  • lacourseauxmots
    septembre 14, 2016

    J’ai vraiment beaucoup aimé ton article. Malheureusement, les stéréotypes sur la femme sont encore bien présents, et c’est bien dommage !
    Je suis un peu comme toi, parfois je ne peux pas m’empêcher de râler devant la publicité féminine ou les suggestions d’articles. ça fait vraiment peur tout ça..

  • Anne
    septembre 14, 2016

    Faut-il en rire ou en pleurer? Un regard amusant en tout cas!

  • Noémie
    septembre 14, 2016

    C’est très vrai tout ça … Et c’est bien malheureux de voir qu’on est conditionné, qu’on nous lave le cerveau avec tout ces pubs, toutes ces images tout le temps partout . Il y pas mieux pour forger une génération de complexée !!

  • Céline
    septembre 15, 2016

    Merci, merci, merci !
    Est ce un paradoxe d’aimer se faire belle et utiliser son esprit ?
    Lorsque j’ai eu le même constat que toi, j’ai commencé doucement à me désabonner de certains blogs/sites.
    Je n’ai pas fait que me soustraire à ce type de lecture, j’en ai profité pour m’abonner à d’autres choses qui me paraissaient bien plus essentielles : Culture : musicales, photographique (je suis photographe amateur), actualité, psychologie positive etc.
    Je m’en porte beaucoup mieux depuis ! Et la lecture de ces nouveau contenus m’inspirent d’autant plus pour gérer ma vie au quotidien :)
    Et cela ne m’empêche pas de continuer à me faire belle le matin :)

  • Agatha
    septembre 20, 2016

    J’ai beaucoup aimé l’humour de cet article ! C’est effectivement affligeant de voir tous ces articles quelques peu réducteurs. Toutefois, réjouissons-nous, on tiens peut-être un nouveau sujet de récit ?!
    Merci, en tout cas, j’ai bien souri pendant quelques minutes :)

  • Mado
    octobre 4, 2016

    Le plus étonnant avec les médias féminins (qu’ils soient en version papier ou digitale), c’est que tu peux trouver à la fois un article sur « assumer son corps tel qu’il est » ou « arrêter avec les complexes » et « perdre son ventre en 3 semaines » ou « maigrir avant l’été pour surmonter l’épreuve du maillot ». Pas simple à gérer…

  • Bluebird
    octobre 28, 2016

    Super article et je partage ton point de vue, la presse féminine est assez affligeante et limite énormément l’intellect féminin !Je viens de découvrir ton blog et je dois dire que je suis dan ! Ton juste avec une pointe d’humeur et de réalisme est une régal !
    merci pour tous ces supers articles que je me lasse pas de lire :)

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *